Food and Fuzz

DARIUS, le canard farci au foie gras et le caramel dans son emballage.

IMG_5651

En règle générale, quand je choisis de faire une interview sur un groupe, j’ai le temps de préparer mes questions, puis je les rencontre, les mets à l’aise et on boit des coups histoire de faire ressortir quelques anecdotes gênantes qui n’auraient jamais vu la lumière sans un taux d’alcoolémie adéquat. Je prends bien soin de les noter dans mon carnet, puis je laisse le tout mûrir. J’ai alors quelques jours pour préparer ma recette, la cuisiner, et surtout, SURTOUT, réparer incognito toutes les petites cochonneries que j’aurais pu faire et les camoufler en prenant 1000 photos pendant que mon mari me regarde faire en se prenant la tête dans les mains. Et puis je jure en cuisine. Bien pire que mon père qui m’a appris à cuisiner en répétant ses « nom de tcheu » légendaires, je lance des « putain! » quand la sauce ne prend pas comme il faut et je tourne en rond en hurlant comme une hystérique quand je ne trouve pas immédiatement le fouet que j’étais sûre d’avoir rangé dans CE tiroir.

Et puis Yannick Neveu, guitariste de Darius me demande si j’ai envie de les interviewer. Je connais peu DARIUS, mais je sais qu’ils jouent fort, et n’ont pas de chanteur. Déjà, ça me plaît. Et puis ils sortent leur premier album et vont le vernir du côté de Fri-Son,  nous bloquerons une date dans quelques temps et je m’imagine déjà, mon carnet à la main dans un bar, entourée de tous ces beaux jeunes gens et de Dan. Sauf que Darius ne l’entend pas de cette oreille. Nous trouvons enfin une date et Yannick me demande ce qu’ils doivent amener pour le repas… Je lui explique que normalement je cuisine après l’interview, seule, loin des oreilles de mes enfants, mais sans trop d’hésitation leur propose de tenter l’expérience. J’ai toujours la crainte que mes papiers deviennent répétitifs, ça sera l’occasion de changer un peu (beaucoup).

Yannick et Dan le bassiste se mettent d’accord sur des magrets de canard farcis au foie gras. Entre parenthèses, je suis désormais convaincue que si un jour j’interview Yo-Yo Ma (le frère de Yo Ma-Ma)  il me demandera un steak et des frites.

Je fais donc mes courses la veille, et le jour J, je fais briller ma maison, range les jouets de June et Lemmy et me mets aux fourneaux dans une odeur lancinante de purin, le printemps arrivant, le paysan du coin en a mis une bonne couche et ça dégage les narines. Je cuisinerai jusqu’à leur arrivée vers 19h00.

Ils sont finalement quatre.  Toute la section guitare, composée de Yannick, Alan et Sylvain est présente, et Dan aussi . Sam le batteur n’est pas venu, il a préféré couver sa femme sur le point d’accoucher et je le comprends.

Grosse surprise, à peine arrivés, ils me tendent un joli sac en toile noir. Dedans j’y trouve trois bouteilles de château Darius, leur tout nouveau vinyle, un tshirt et des boules quiès qui portent leur logo. Je suis très touchée surtout quand je réalise que je suis la toute première à découvrir ce vinyle qui a été livré ce jour-là. Même les membres du groupe ne l’ont jamais vu, ni écouté.

Je déballe donc mes cadeaux, et quand je relève la tête, j’ai quatre paires d’yeux sur moi, impatients que je leur donne pour qu’ils puissent eux aussi le toucher et l’ouvrir. Très vite j’allume ma platine et on le joue. Le moment est assez émouvant, chacun écoute pour la première fois leur nouveau disque, et ils ont l’air contents.

Ils peuvent l’être d’ailleurs. Comme le teaser l’annonce, Grain est méchamment puissant, pas de demi-teintes, les poils se dressent et on oublie très rapidement qu’il n’y a pas de chanteur. Les trois guitares font exactement ce qu’on attend d’elles dans une formation instrumentale. Pour être claire, je suis vraiment fan de ce genre de groupes quand la sauce prend. Un chanteur accapare facilement 80% de votre attention, surtout en live, on est fixé sur lui et il est assez difficile de décrocher (pour autant que le chanteur ait un peu de charisme) pour aller se renseigner sur ce que fait le batteur ou comment les guitares travaillent ensemble. Alors quand un groupe comprend comment faire pour qu’on ne s’ennuie pas, malgré l’absence de chanteur, c’est plutôt cool. Bien sûr le public visé est un peu plus ciblé, il faut avoir envie de réécouter plusieurs fois l’album pour le comprendre, mais à nouveau, quand à la quatrième écoute on découvre un plan de guitare passé inaperçu jusqu’ici, on se réjouit de la suivante.

Dans Grain, Darius capte votre attention en ajoutant des couches, en montant en puissance tout au long des titres, les guitares sont utilisées comme des voix. Elles se rejoignent pour les parties les plus lourdes. Dan qui répète depuis que je le connais que si lui peut jouer de la basse tout le monde peut, revendique ne jouer qu’une seule note pendant que les guitaristes en joueront 15. Mais c’est un peu le rôle d’un bassiste non? Il ajoute, « une musique sans basse c’est un peu comme manger un caramel avec l’emballage ».

A la création du groupe, ils sont trois, Sam le batteur, Yannick et Dan. Puis arrive Sylvain, élève tout comme Yannick de Dan qui enseigne le graphisme. Sylvain parti en voyage au Danemark (le joli blond est designer industriel), Alan vient le remplacer. Ancien fan du groupe, il finira par rester définitivement.

 

Les Darius Rochebins, leur nom du début s’étaient formés comme une bonne blague, sans but précis. Le célèbre animateur télé est au courant, il avait même demandé le dessin de leur premier t-shirt, mélange de son visage et d’une image de la campagne de Barack Obama.

Ils joueront neuf ans avant de se lancer dans l’enregistrement de leur album. Mais la blague plaît, et comme dixième date, ils jouent en première partie de Deftones sur la grande scène de Fri-Son. Ils se rappellent de ce concert comme si c’était hier, avec Alan dans le public et un soundcheck surnaturel, Chino Moreno qui tire une chaise et s’assied pour les écouter alors que son groupe est une des raisons pour lesquelles Yannick a commencé la guitare (les 129 autres raisons étant: choper des gonzesses, un peu comme pour n’importe quel guitariste).

Et puis ils signent chez Hummus Records, ils ont à peine osé demander, c’est Alan qui écrira un mail et recevra immédiatement une réponse positive. D’après Dan, ils ont été signés parce qu’ Hummus les a trouvés vraiment cons, après une scène digne d’un film dans laquelle Dan joue de la flûte irlandaise , des flips coincés dans le nez pendant que Sylvain lui aspire le ventre avec un aspirateur. On vous rassure, connaissant la bête, il n’y a rien d’étonnant dans cette scène.12420_10152393646724349_8781351886521943588_n

Ce qu’on peut leur souhaiter pour la suite? Une première partie de Cult of Luna ou Envy, et la présence de Darius Rochebin lors du vernissage de leur album le 4 avril prochain à Fri-Son.

Au menu ce soir-là, on a donc mangé des ballotines de magret de canard farcies au foie gras, avec en accompagnement une purée de pommes de terre à l’ail, une mousseline de panais et topinambour, des petits légumes glacés et une sauce gastrique à l’orange.

IMG_5653

– Voir la recette ICI

foodandfuzz
Follow me

foodandfuzz

Vous aimez la bouffe et le rock?

Sur Food & Fuzz, je cuisine et propose les recettes préférées de mes musiciens préférés! Des reviews de concerts, des critiques d’albums, de l’actu et des recettes, le paradis?

Si tu as un groupe ou que tu as un super label et que tu aimerais un article sur Food & Fuzz, écris-moi!
foodandfuzz
Follow me

About the author

foodandfuzz

Vous aimez la bouffe et le rock?

Sur Food & Fuzz, je cuisine et propose les recettes préférées de mes musiciens préférés! Des reviews de concerts, des critiques d’albums, de l’actu et des recettes, le paradis?

Si tu as un groupe ou que tu as un super label et que tu aimerais un article sur Food & Fuzz, écris-moi!

5 Comments

Leave a Comment