Food and Fuzz

Kem, La chiffle, le Bosphore et les Eurockéennes

10428465_10153050336713830_729865654073927761_n

La première fois que j’ai rencontré Kem, je travaillais encore dans l’événementiel. Après une soirée, il nous avait invités à le rejoindre au Moloco d’Audincourt où jouait Birth of Joy.

http://foodandfuzz.com/2014/12/02/birth-of-joy-et-la-goulash-sauvage/

Je me souviens que ce soir-là, j’avais ramené tout le monde à l’hôtel, et je ne parlais que du nouvel album des écossais de Biffy Clyro, un groupe un peu mielleux sur disque mais qui déboîte des genoux en concert, et puis lors d’une discussion qui avait dérapée, je m’étais retrouvée à expliquer à Kem ce qu’était une chiffle, pendant (si je puis dire) féminin d’une biffle. Ça l’avait fait rire et nous nous étions promis de reprendre contact.

Kem, de son vrai nom Eric Lalot c’est le programmateur des Eurockéennes de Belfort. Si vous n’y êtes pas encore allés, il s’agit d’un des plus grands festivals de France, plus de 100’000 entrées l’année passée, et surtout, un site incroyable, entre deux plans d’eau, l’étang de la Véronne et le lac du Malsaucy. Au nez d’ailleurs, on sait que l’on se trouve près de l’eau, il règne sur le site une petite odeur de vase pas désagréable, mais assez typique. A moins que ce soit ce grand type et ses dread locks à côté de qui j’avais passé la soirée.

Pour la petite anecdote et parce que je suis décidément la pire des groupies, nous avions réussi à garder contact Kem et moi, et quelques heures avant l’annonce officielle de la programmation des Eurockéennes 2014, il m’envoyait un message pour me dire que Biffy Clyro serait à l’affiche et que je pourrais les rencontrer. Joie et bonheur, moi Simon Neil et les jumeaux dans un backstage! Et quand je parle des jumeaux, je parle évidemment du batteur et du bassiste, n’allez rien imaginer de tordu.

 

Impossible donc, à quelques jours de la sortie des 20 premiers noms de la programmation 2015 des Eurockéennes de passer à côté d’une interview!

J’ai alors invité Kem à dîner dans le restaurant dans lequel il nous avait emmenés le lendemain de notre rencontre. Son QG en quelques sortes. Le Bosphore, un restaurant populaire de Belfort dans lequel il invite régulièrement des amis, des artistes et même un joueur de foot ( l’ancien gardien de Sochaux).

Il paraît que certains groupes organisent désormais leur tournée de façon à pouvoir s’arrêter ici. L’endroit est un peu vieillot, et décousu, mais c’est ce qui fait son charme, un peu comme ce Juke-Box dans le fond du restaurant, qui passe autant de Raï que de Panthera ou autres tubes des Sex Pistols. Et puis la cuisine vaut le détour, un menu tout aussi populaire que la déco, des brochettes, des filets de boeuf, un couscous royal et de la friture entre autres.

Mais le Bosphore se démarque surtout par les quantités astronomiques qui y sont servies. La première fois que j’y ai mangé, tout le monde m’avait mise en garde. Nous avions fait un peu la fête le soir d’avant et je ne me voyais pas manger de la viande, j’avais donc opté pour une salade mêlée. Résultat, un saladier entier garni d’une bonne dizaine de couches de carottes râpées, diverses salades, du maïs, du céleri et sur le dessus, quatre ou cinq oeufs durs coupés en deux. J’ai cru mourir. Kem lui avait pris une brochette, la photo parle d’elle-même.

1476062_10152001773503830_764974807_n

Aujourd’hui, je me suis préparée, je n’ai pas déjeuné avant de prendre la route. Nous devons nous retrouver sur le coup des midis, et hors de question que je ne termine pas mon assiette.

J’ai commandé un couscous royal.

Retour du saladier, la bonne blague.

FullSizeRender

 Je précise que c’est un couscous pour une personne. Rien que la semoule m’aurait permis de nourrir ma famille pendant deux repas, d’ailleurs ils en ont mangé le soir-même puisque je suis repartie de Belfort avec deux boîtes pleines. Rien à redire sur le plat, il était parfait, le bouillon, les morceaux d’agneaux bien tendres, le poulet qui te fond dans la bouche, les légumes, la harissa en accompagnement qui te décolle le slip,  tout était incroyable. Dommage que nous n’étions pas quatre.

Kem lui mange tranquillement son filet de boeuf, le sourire en coin il me donne le secret pour un repas réussi au Bosphore: manger très lentement. Promis j’essayerai la prochaine fois.

10428465_10153050336713830_729865654073927761_n

Il a l’air de connaître tout le monde ici, une des serveuses lui lance un salut! quand il passe la porte et il ira dire au revoir au patron en partant. Pendant le repas, j’apprends que le Bosphore a tenu un stand sur le site du festival il y a quelques années, mais malgré le succès rencontré, ils n’ont pas renouvelé l’expérience. Et puis ils ont déjà assez de travail avec le restaurant qui tourne plein-pot depuis 30 ans, il paraît même que le patron n’a fermé ses portes qu’une seule fois, à l’occasion du mariage de sa fille. Passionné vous avez dit?

FullSizeRender_2

Il semblerait donc que le restaurant soit étroitement lié au festival, durant l’été, la terrasse ne désemplit pas. Situé à dix minutes du site du festival, même les techniciens venaient y manger mais ont dû se résoudre à trouver des menus un peu moins riches pour éviter de somnoler tout l’après-midi. Je sens moi-même pointer entre deux rots camouflés l’appel d’une sieste qui ne se fera pas, ma digestion a commencé.

Kem programme les Eurockéennes depuis 15 ans. Il est arrivé en même temps que son directeur. Mais il n’avait rien planifié. Tout d’abord étudiant en géographie à Besançon, il a redoublé plusieurs fois pour garder son statut de pion, sa « bonne planque » comme il l’appelle et puis a laissé tomber. Il s’est alors retrouvé au RMI pendant un an, « une honte pour mon père » me dit-il. Forcément, dans un petit village de 3000 habitants, quand on est le fils du crémier, et le seul à s’inscrire à la mairie pour toucher le RMI, ça se sait et ça ne plaît pas. Il travaille alors un peu dans la crémerie familiale.

Vient ensuite le temps du service militaire qu’il refuse de faire. Il s’engage alors pour vingt mois de service civil et ne le regrettera pas. Il est affecté à l’atelier des môles, une salle mythique du pays de Montbéliard. En parallèle, il est batteur dans un groupe, les Well Spotted et organise quelques concerts pour l’association Part de Tarte. Et puis il a cette opportunité de booker le groupe allemand Spermbirds un dimanche. Aucune salle n’est disponible, il se tourne alors vers le Noumatrouff de Mulhouse qui l’accueille à bras ouverts. Le concert est un succès, 250 entrés pour un dimanche. Le soir même, Jean-Luc Wertenschlag, directeur du lieu lui propose de devenir programmateur, il hésite (si si) puis accepte le lendemain.

Six ans et quelques beaux succès plus tard il quitte le Noumatrouff,et devient en 2000 le programmateur des eurocks.

Aujourd’hui, il est le mec que tu as envie de voir débarquer à ton concert.  Entre Austin et Tokyo, il cherche la perle rare où assiste aux concerts des artistes confirmés qu’il tient à voir à Belfort. Mais ça ne marche pas toujours comme il veut, cette année par exemple, il aurait aimé avoir Faith No More et ça ne s’est pas fait. Confirmation également que B.R.M.C ne sera pas de la partie, le trio étant déjà venu deux ans auparavant. En exclusivité, il m’apprend que Royal Blood, le duo de Brighton sera là le vendredi soir. Je pousse en demandant si les veveysans de Forks seront à l’affiche, mais il ne dira pas un mot de plus.

En juillet, avec certitude, on verra les Chemical Brothers et Sting. D’ailleurs, les négociations avec l’ancien bassiste de Police n’ont pas été simples, Sting exigeant qu’un chef privé l’accompagne. Mais il n’est pas le seul à avoir ce genre d’exigences, d’autres par le passé comme Radiohead ou Arcade Fire ont aussi été accompagnés d’un cuisinier personnel. Tellement rock n’roll non?

Kem me raconte ensuite la venue de Tricky. Intolérant à presque tout, c’était mission impossible de lui trouver un menu adéquat, mais pas pénible, le britannique s’était alors lui-même rendu en cuisine pour se faire à manger.

Sur le site, les stands sont simples. Un sondage avait été fait auprès des festivaliers et il en ressortait que les kebabs et autres burgers convenaient parfaitement. Il en va tout autrement du restaurant des mécènes, tenu par un chef étoilé ou encore du restaurant des artistes qui propose un large choix d’entrées, de plats et de desserts différents tous les jours.

Nous parlons un peu de Top Chef, je sais que Kem aime autant que moi cette émission et la commente avec humour sur la page « Je vous ai préparé une poire à lavement ma belle Hélène » que des amis à lui ont lancée pour cette nouvelle saison.

https://www.facebook.com/groups/628449400595022/

En rigolant je lui demande si Norbert de Top Chef viendra faire son one man show sur scène. Kem me répond que le festival avait contacté M6 l’année passée pour les faire venir lui et Jean Imbert. Un épisode de leur émission « le défi de Norbert et Jean » aurait pu être tourné pendant le festival, mais les deux chefs semblent être fâchés, et l’émission ne se fait plus.

Si vous lisez cet article alors que je viens de le publier, il ne vous restera que quelques heures à patienter avant de connaître une bonne partie de la programmation des Eurockéennes de Belfort 2015. Et pendant ce temps-là, Kem lui est déjà en train de penser à ses têtes d’affiches pour l’édition de 2016. On se réjouit!

FullSizeRender (1)

Robert Plant sur la grande scène en 2014

 https://www.facebook.com/Eurocks

http://www.eurockeennes.fr/

foodandfuzz
Follow me

foodandfuzz

Vous aimez la bouffe et le rock?

Sur Food & Fuzz, je cuisine et propose les recettes préférées de mes musiciens préférés! Des reviews de concerts, des critiques d’albums, de l’actu et des recettes, le paradis?

Si tu as un groupe ou que tu as un super label et que tu aimerais un article sur Food & Fuzz, écris-moi!
foodandfuzz
Follow me

About the author

foodandfuzz

Vous aimez la bouffe et le rock?

Sur Food & Fuzz, je cuisine et propose les recettes préférées de mes musiciens préférés! Des reviews de concerts, des critiques d’albums, de l’actu et des recettes, le paradis?

Si tu as un groupe ou que tu as un super label et que tu aimerais un article sur Food & Fuzz, écris-moi!

Leave a Comment