Food and Fuzz

Laurent Favre-Mot, l’ex bassiste qui joue du fouet

10628129_1483167705297577_3612894564619699400_n-1

Vous avez certainement compris le principe de mon blog, mêler la cuisine à la musique, cuisiner les plats préférés des musiciens que je rencontre, vous fournir mes recettes, mais pas que!!

La cuisine frémit depuis quelques années déjà et se vulgarise. Tant mieux! Il y a encore trois ans, je devais fabriquer moi même ma pâte à sucre, la colorer, doser la glycérine et jouer au petit chimiste avec toute la patience qui me caractérise… alors que maintenant on en trouve partout, juste à côté des poches à douilles funky et autres cooking toys.

Bien sûr la télévision et les différentes émissions de cuisine qui sont apparues depuis l’arrivée de top chef ont beaucoup aidé, mais il y a surtout cette armée de nouveaux chefs qui surveillent aussi bien l’huile sur le feu que leur coupe de cheveux. Entre tattoos, barbes et toques, le chef se fait hype et sexy. YOUPI! On connaît tous Jamie Oliver, le mignon briton qui zozote et part en guerre contre la malbouffe tout en cisaillant des kilos de coriandre sur des poissons entiers qu’il cuit au fond de son jardin.

Voici un petit tour d’horizon des chefs dont je suis l’activité telle une groupie, terrée sous le piano de cuisson en attendant que les miettes tombent, à défaut de plectres.

-Le plus suisse-

Pierre Jancou, originaire de Zürich, élève de Massimo Bottura (rien que ça) et jury culinaire de l’émission à laquelle M6 n’aura pas laissé beaucoup de chance: « Mon bistrot préféré ». Il ouvre dans moins d’un mois sa nouvelle trattoria contemporaine, le Heimat, dans la lignée de ses précédents restaurants. QU’ON M’AMENE MON BILLET DE TGV!!

-Le plus fou-

david chang

David Chang, américano-coréen de génie qui remet à la mode les ramen et la nourriture asiatique, propriétaire du Momofuku, dans lequel il ne faut surtout pas lui demander une réservation ou un plat végétarien. Il développe plusieurs concepts innovants, fait de son Momofuku Pork Buns sa signature et part à la conquête du monde grâce à une série de 16 épisodes produits par PBS: « The mind of a chef », à regarder absolument.

-Le plus fort-

Oh, René, you are terrible. Redzepi finds new 'ingredients' on the Australian leg of his global book tour

A mes yeux, ce que le Danemark a offert de mieux au monde après les Lego et  Poulsen. Chef deux étoiles (en lice pour la troisième) du restaurant Noma de Copenhague considéré comme la meilleure table du monde (dans lequel j’essaye d’avoir une réservation depuis 3 ans…). Il est le chef sexy et drôle à suivre sur instagram, grand copain de Chang, il a complétement réinventé la cuisine nordique, au plus près des produits, le plus local possible. Un pur génie.

-Le plus rock n’roll-

Et donc celui qui nous intéresse aujourd’hui!

Laurent Favre-Mot, la belle gueule de Marseille, pâtissier autodidacte et 100% rock n’roll qui bouscule les conventions et pousse une gueulante quand il le faut. La barbe et le tattoo affuté, je l’ai repéré sur la page facebook de Pierre Jancou. Il proposait une bûche de Noël dont je rêve encore:

10628129_1483167705297577_3612894564619699400_n-1

Sa bûche de Noël tête de mort chocolat noir 70% bio, caramel beurre salé, fève tonka et praliné riz soufflé se vend à 45 euros, malheureusement, il faut aller la chercher sur place. Et sur place, c’est dans son salon de thé, près du vieux port de Marseille. Régulièrement il poste sur sa page facebook quelques créations qui donnent envie de se baffrer, comme la bûche de Noël SNICKER, biscuit shortbread, chocolat au lait, caramel beurre salé et cacahuètes, sa bûche poutre bambou, « un bon 22cm de bonheur », quel prétentieux ;-), ou encore sa religieuse revisitée, tête de mort (toujours) et tour Eiffel à l’envers pour le compte d’Equip’ Hotel.

Alors que je demande aux musiciens quels sont leurs plats préférés, c’est naturellement que j’ai parlé de musique avec Laurent.

Il en ressort que son album préféré est « L.A. Woman » des Doors et qu’avant de jouer du fouet il jouait de la basse (évidemment!!).

Pas timide, quand je lui demande ce qu’il pense des chefs qui sont élevés au rang de rock star il me répond en riant qu’il ne peut rien dire puisqu’il en est une!

Et d’enchaîner en me racontant:

 » Je construis beaucoup de mes créations a partir de musique étant donnée que celle-ci est omniprésente dans mon quotidien.

De plus comme pour une chanson il me faut plusieurs essais pour développer ce que j’imagine pour une pièce. Avant de fixer le refrain je travaille la mélodie et le fond de tarte, ensuite j’appelle les chœurs ».

A découvrir sur facebook: https://www.facebook.com/laurent.favremot?fref=ts&ref=br_tf

Sur son site: http://www.laurent-favremot.fr/

Ou sur place: 9 rue Breteuil, 13001 Marseille, France.

foodandfuzz
Follow me

foodandfuzz

Vous aimez la bouffe et le rock?

Sur Food & Fuzz, je cuisine et propose les recettes préférées de mes musiciens préférés! Des reviews de concerts, des critiques d’albums, de l’actu et des recettes, le paradis?

Si tu as un groupe ou que tu as un super label et que tu aimerais un article sur Food & Fuzz, écris-moi!
foodandfuzz
Follow me

About the author

foodandfuzz

Vous aimez la bouffe et le rock?

Sur Food & Fuzz, je cuisine et propose les recettes préférées de mes musiciens préférés! Des reviews de concerts, des critiques d’albums, de l’actu et des recettes, le paradis?

Si tu as un groupe ou que tu as un super label et que tu aimerais un article sur Food & Fuzz, écris-moi!

Leave a Comment