Food and Fuzz

Le maître-chien, Rolf et les pedalboards sur-mesure

12788819_10207763083731747_1690880179_o

Il y a quelques années, j’apprenais deux choses essentielles pour ma vie future lors d’ un spectacle de Marie-Thérèse Porchet auquel ma grande soeur Claire m’avait traînée de force. Premièrement, pour un public composé en majorité de personnes âgées, les salles sont surchauffées (certainement une question de circulation dans les extrémités) et deuxièmement, Porrentruy se dit « Pruntrunt » en allemand (prononcez-le en roulant bien les R).

Hasard ou non, c’est justement dans cette charmante bourgade jurassienne que vivent 6679 personnes et Christophe Macquat.

Si vous êtes assidus et n’avez pas manqué une seule de mes chroniques, ce nom devrait vous dire quelque chose puisque Christophe n’est autre que le guitariste du fantastique trio instru jurassien « Ølten » à qui j’avais consacré une chronique il y a plusieurs mois.  Elle est d’ailleurs toujours disponible ici.

 

Christophe Macquat fait partie des rares courageux à s’être lancés corps et âmes dans la musique et à en vivre. Alors évidemment, on est très loin de la star de rock qui sniffe de la coke sur l’arrière-train rebondi d’une groupie tout en nageant dans une piscine en forme de Les Paul remplie de dollars, mais avec sa femme Doris, ils font vivre à deux une famille de bientôt quatre personne, et Christophe peut se vanter de n’avoir personne sur le dos pour lui donner des ordres.

Vous vous doutez bien que ça n’a pas toujours été le cas. Électricien de formation, il a enchaîné les petits boulots en jonglant entre sa carrière de musicien et son boulot de papa, puis en janvier de l’année passée, il lui vient l’idée de monter un business de pedalboards. Déjà très actif au sein de Hummus pour le booking notamment, celui que l’on surnomme le maître-chien (à cause du surnom donné aux artistes de chez hummus et non pas parce que Christophe Macquat peut dégainer de son slip une boule de poils pubiens et vous la balancer au visage plus vite que son ombre), se lance officiellement dans la confection de matériel sur-mesure dédié aux musiciens et crée Rolf Pedalboards en octobre 2015.

12788819_10207763083731747_1690880179_o

Bien entendu, le pari est risqué. Pour bon nombre de musiciens, sortir quelques pédales d’un sac et les brancher à la queue-leu-leu en croisant les doigts pour que tout fonctionne n’est pas un problème. Mais si vous commencez à tourner un peu plus, où si simplement comme moi, vous n’avez jamais compris comment brancher vos pédales correctement du premier coup, le pedalboard est l’outil idéal pour vous éviter crises de nerfs et autres soudaines pertes de sang froid qui comme on le sait peuvent très rapidement dégénérer sous la pression et mener à la destruction d’un ampli, d’une guitare ou pire, d’un groupe tout entier qui enfin vous voit tel que vous êtes. Sans compter les innombrables accidents auquel le musicien doit se préparer. Profitons-en au passage pour saluer tous les mecs qui pogotent une bière à la main à un centimètre de vos pédales vintage, éditions limitées faites main par un artisan fuzzer danois dont le nom se passe uniquement dans une ruelle sombre d’une ville inconnue à retrouver grâce aux coordonnées qui vous ont été confiées sur un forum secret du dark web, sur lequel vous le jurez, vous ne passez pas autant de temps que vous en avez l’air. OUAIS OUAIS.

En six mois, Christophe a déjà sorti une vingtaine de pedalboards, même s’il avoue que le premier qui avait été commandé quatre ans avant le lancement de la marque, par Jonathan Nido (Hummus, ex the Ocean, actuel Coilguns et Closet Disco Queen)  a été une véritable catastrophe. Il a depuis fait tous les réglages nécessaires pour pouvoir proposer un matériel de qualité, 100% made in Switzerland, à des prix abordables. Et c’est ici que l’on apprécie tout le génie de Christophe qui permet enfin à des gens qui aiment et ont besoin de qualité de s’offrir un matériel professionnel alors qu’ils n’ont pas beaucoup de moyens. Vous avez dit passionné? Quand on sait qu’il partage son temps entre le booking de groupes suisses, qui reste à mon avis le job le plus ingrat de la planète après celui de gastroentérologue pour petits animaux, et la construction de ces fameux pedalboards, on ne parle plus de passion mais presque de dévouement.

Il a monté son projet principalement seul, mais est quand même épaulé depuis le début par sa femme Doris qui s’occupe de la comptabilité, et son batteur qui a créé les plans des pedalboard. Il est installé dans le sous-sol de sa maison qu’il a réaménagé en show-room et ne compte plus ses heures depuis plusieurs mois.  En ce début d’année, il a déjà livré des musiciens de groupes comme Stevans, les Rambling Wheels ou Herod et est en train de produire des pièces sur-mesure pour Nate Newton (Converge) ou Johannes Persson (Cult of Luna), nul doute donc que la marque devrait se développer et perdurer.  Il collabore également pour la fabrication de câbles sur mesure, avec Alligator Amp, soit Emmanuel Cottier, ou l’homme que vous donne envie dix-huit fois par jour soit de contracter un crédit, soit de la virer de votre instagram.

Pour le futur, Christophe me confie qu’il aimerait bien développer une pédale signature, mais l’essentiel pour lui est surtout de faire correctement ce qu’il propose aujourd’hui.

Un bel exemple à suivre dans une Suisse toujours plus frémissante du côté de sa scène alternative et indépendante. Soutenez la scène suisse, achetez suisse!

foodandfuzz
Follow me

foodandfuzz

Vous aimez la bouffe et le rock?

Sur Food & Fuzz, je cuisine et propose les recettes préférées de mes musiciens préférés! Des reviews de concerts, des critiques d’albums, de l’actu et des recettes, le paradis?

Si tu as un groupe ou que tu as un super label et que tu aimerais un article sur Food & Fuzz, écris-moi!
foodandfuzz
Follow me

About the author

foodandfuzz

Vous aimez la bouffe et le rock?

Sur Food & Fuzz, je cuisine et propose les recettes préférées de mes musiciens préférés! Des reviews de concerts, des critiques d’albums, de l’actu et des recettes, le paradis?

Si tu as un groupe ou que tu as un super label et que tu aimerais un article sur Food & Fuzz, écris-moi!

2 Comments

Leave a Comment