Food and Fuzz

Mark Berube, les ramen et un concert dans mon salon

DSC01417

photos: Vincent Yerly

Je met volontairement le fuzz de côté pour cet article, parce qu’il n’y a pas que le fuzz dans la vie (il y a aussi l’overdrive, la disto et la scie musicale).

Plus sérieusement, saviez-vous qu’au pays du caribou, il y a bien sûr Céline Dion, Ryan Gosling, le sirop d’érable,la police montée, la poutine et le hockey. Mais il y a aussi Mark Berube, le beau canadien rouquin que vous avez peut-être croisé un jour dans le salon d’un ami ou sur scène, accompagné de Pete à la batterie, Kristina au violoncelle et Hugo à la basse. Ce soir-là, c’est dans mon salon que le groupe mi-québécois mi-canadien à tendance sud-africaine (si si) fait une halte.

Nous nous étions rencontrés à Festineuch à l’époque où je travaillais dans l’évènementiel, j’étais dans l’organisation de la silent party en bord de lac et j’avais fait cette photo de Mark, qui prenait un peu de temps pour lui, en écoutant ses musiciens occupés à passer des disques sur un de nos canaux. Depuis nous étions restés en contact.

10303474_10152443374413830_4317115748499439988_n

Nous nous étions revus lors d’un concert privé qu’il donnait à Fribourg. J’avais adoré cette soirée intimiste et lui avait naturellement proposé de faire pareil chez moi.

Nous y sommes donc, une année plus tard. J’ai tout astiqué, fait les vitres, préparé un backstage confortable avec de l’eau des fruits et des chocolats dans une pièce au calme à l’étage, et j’ai mis mon bouillon de ramen à cuire. Je suis prête à les accueillir.

J’capote d’impatience, et finalement, ils sont là,l’accent chantant, le van plein. Hugo m’autorise à porter sa somptueuse EB-2 sur laquelle je lorgnais déjà lors du dernier concert, Kristina enguirlande Pete parce qu’il ne se rappelle pas de moi ni de mes jambes qu’elle complimente à nouveau ( j’en suis ravie puisque comme vous vous en doutez, je passe un tiers de ma vie à les muscler avec divers exercices………………..) et Mark prend des photos de la vue depuis mon jardin. Il ne fait pas aussi beau que je l’espérais, mais nous pouvons quand même nous installer dehors pour fumer et prendre un premier verre.

Un peu plus tard, ils installent leur matériel et effectuent un rapide soundcheck. Mes enfants June et Lemmy n’en reviennent pas d’assister à ça dans leur salon, ils sont assis parterre et écoutent attentivement. Je suis assez étonnée de l’acoustique de ma maison qui pourtant est faite de béton et de verre. Un minimum d’amplification suffit pour la basse et le piano, le violoncelle et les voix s’entendent bien et Pete a remplacé sa grosse caisse par un coffre de guitare.

DSC01206-2

Le soundcheck terminé, on s’installe à nouveau dehors, je leurs sers une bière et un peu de radis noir sur lequel j’ai mis du parmesan et des oeufs de lompe.

FullSizeRender_2

Je commence à préparer mes légumes et à cuire mon porc et mes oeufs, je détaillerai la recette plus bas. Kristina et Hugo sont près de moi, elle prend des photos et me parle de sa colocataire qui aurait aimé être là. Pete est dehors, il travaille sur un nouveau mouvement pour jouer depuis l’apparition d’une douleur au poignet. Il se sert d’un petit pad qu’il a rehaussé avec une encyclopédie.

FullSizeRender_4

L’ambiance est comme je l’espérais, ils ont l’air de se sentir chez eux. Mark prend l’air et discute avec mes enfants avant de me rejoindre en cuisine.

DSC01202

Je dresse les bols sous leurs yeux, on se met à table, mon ami Vincent qui est venu manger avec nous prend des photos, mon mari nous sert du vin, ils ont l’air d’apprécier la cuisine japonaise et en redemandent!

DSC01238

Une fois le repas terminé, je me dépêche de faire la vaisselle, tout le groupe veut me donner un coup de main mais c’est exclu! Les invités arrivent peu à peu, nous sommes une trentaine, le salon est prêt, nous avons installé des chaises, ma copine Laeti a amené des feuilletés pour grignoter, on ouvre des bouteilles de vin, on fume dehors, l’ambiance devient festive.

J’invite tout le monde à s’installer au salon, baisse les lumières et le concert commence. Il me sera compliqué de décrire ce qu’il s’est passé pendant ce concert. C’était un moment intense, intime. On était bien, tous. Quelques larmes ont coulé parce qu’il faut avouer que les chansons de Mark ne sont pas toutes super drôles, et il a le don de nous faire entrer dans son univers. Il raconte une histoire avec quelques unes de ses chansons, comme celle qui parle de son grand-père déployé au japon qui finira torturé dans un camp dans lequel il apprend le japonais. Après la guerre, dans un cinéma, il voit aux infos le visage de son bourreau et se met à l’insulter en japonais.

(à ce moment-là, dans ma tête je me dis: “t’es broche à foin quand même d’avoir cuisiné des ramens, tabarnak!”)

 

 Il n’y a pas eu besoin de fuzz ce soir. Et c’est assez rare pour le souligner. Courrez sur le net écouter quelques-uns de ses meilleurs titres, et débrouillez-vous pour le voir vite, si possible dans cette configuration. Et si aucun de vos potes n’organise de concert, c’est peut-être parce que c’est à vous de le faire! T’as-tu catché?

DSC01417

Les Ramen Tonkü (attention, ceci est une interprétation personnelle des fameuses nouilles japonaises)

– Voir la recette ICI

foodandfuzz
Follow me

foodandfuzz

Vous aimez la bouffe et le rock?

Sur Food & Fuzz, je cuisine et propose les recettes préférées de mes musiciens préférés! Des reviews de concerts, des critiques d’albums, de l’actu et des recettes, le paradis?

Si tu as un groupe ou que tu as un super label et que tu aimerais un article sur Food & Fuzz, écris-moi!
foodandfuzz
Follow me

About the author

foodandfuzz

Vous aimez la bouffe et le rock?

Sur Food & Fuzz, je cuisine et propose les recettes préférées de mes musiciens préférés! Des reviews de concerts, des critiques d’albums, de l’actu et des recettes, le paradis?

Si tu as un groupe ou que tu as un super label et que tu aimerais un article sur Food & Fuzz, écris-moi!

Leave a Comment